La part de l’autre, de Eric-Emmanuel Schmitt

Un exercice brillant, mais frustrant

“Avec des si, on mettrait Paris en bouteille”. “L’élève a bien travaillé, mais peut mieux faire”.

Traduisez ici : “Avec des si, on ferait d’Adolf Hitler un honnête homme”. “Eric-Emmanuel Schmitt réussit ici brillamment un exercice de style, mais on reste frustré par l’impossibilité littéraire et réelle de ré-écrire l’Histoire.” Le principe de La part de l’autre est simple : l’auteur raconte en parallèle la vie adulte de Hitler telle que nous la connaissons historiquement et celle d’Adolf H., dont le parcours diverge de celui de Hitler, dès qu’il est admis à l’Académie des beaux-arts de Vienne.

J’ai lu ce livre tout de suite après Ulysse from Baghdad, du même auteur. Au début, je ne partageais pas l’avis de de mes collègues qui était grosso modo “C’est bien, mais ce n’est pas du grand Eric-Emmanuel Schmitt”. D’abord, parce que je ne suis pas sûre que Schmitt soit “un grand”, justement. Il écrit très agréablement, certes, mais il flotte au-dessus de ses récits un petit air de journaliste-qui-se-la-raconte qui me dérange toujours un peu. Et puis, jusqu’à ce que l’on arrive en 1914, les ficelles étaient trop grosses pour moi et ces histoires parallèles d’Adolf H. et de Hitler me semblaient trop facilement suivre un cours Sud/Sud-Ouest pour l’un, Nord/Nord-Est pour l’autre.

C’est seulement à partir du moment où ces deux hommes (il s’agit bien de deux hommes, ceux que nous portons tous potentiellement en nous) se retrouvent dans la boucherie absurde et boueuse des tranchées, que j’ai commencé à apprécier la mécanique du livre. Certes, je reste critique sur certains passages qui vont bien trop vite à mon sens, telle que la “conversion” à l’anti-sémitisme de Hitler. Même si l’auteur explique dans la postface, qui est son journal du livre : “il fallait que ce soit dit mais que ce ne soit pas brillant. Hitler serait convaincu mais pas convaincant”, je reste sur ma faim. Le passage à cette haine me semble invraisemblablement hâtif, même pour un homme banal, médiocre, d’intelligence moyenne.

Il me semble que cela fait longtemps, bien avant d’avoir lu La part de l’autre, que je suis arrivée à la conclusion qu’Hitler  état banal et médiocre ; et c’est là que réside ma frustration avec ce livre. Oui, les monstres sont d’abord des hommes ordinaires qui, par un concours de circonstance indéchiffrable, (indéchiffrable, puisqu’on n’arrive pas à identifier ces circonstances avant qu’il ne soit trop tard), deviennent monstrueux. Mais alors, comment Hitler a-t-il donc fait pour entraîner avec lui une machine gouvernementale et militaire, endormir des politiciens étrangers, déchaîner des foules? Seul ce dernier aspect est vraiment abordé, et encore seulement en évoquant des prouesses oratoires éphémères.

Quant au personnage d’Adolf H., oui, il est plausible, oui il aurait pu exister au lieu du sanguinaire tyran que nous avons connu. (Et j’utilise “nous” en référence aux deux dernières pages du livre que je m’applique aussi volontiers : “Je ne suis pas juif, je ne suis pas allemand, je ne suis pas japonais et je suis né plus tard ; mais Auschwitz, la destruction de Berlin et le feu d’Hiroshima font désormais partie de ma vie.”) Cependant, on peut rétorquer “Et alors ! L’histoire ne s’est pas déroulée ainsi. Il n’a pas été admis à l’Académie des beaux-arts de Vienne, Sigmund Freud ne l’a pas aidé à oublier les démons de l’enfance, il n’est pas devenu artiste moyen et honnête homme.”  Et on ne saura jamais pourquoi l’Histoire ne s’est pas déroulée ainsi, avec une Allemagne qui n’a pas été pendant quelques années le foyer de cette horreur. Schmitt suppose, tout au long du livre, sans jamais vraiment essayer d’expliquer. 

Ce livre est un exercice impossible, on ne peut ré-écrire l’histoire, et c’est quand même une frustration terrible. Avec des  si…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s