Le bazar et la nécessité (Tonton sème le doute) de Samuel Sutra

J’ai bien aimé me replonger dans l’atmosphère particulière du polar français; d’ailleurs s’agit-il d’un polar ? j’ai été surtout sensible à l’aspect comédie du livre.

Ce roman, paru aux éditions Flamant Noir (j’adore ce nom),  est léger, au bon sens du terme, et je l’ai lu avec plaisir. Le scénario qui consiste en une espèce d’anti Ocean’s Eleven (parce que la bande à Tonton, on ne peut pas dire qu’ils sont tous des flèches) mariée avec une histoire de paternité du héros tardivement réalisée (par le Tonton en question) fonctionne très bien. Pas besoin de se creuser les neurones pour suivre l’intrigue, mais pas besoin de sentir son intelligence insultée par des ficelles trop grosses, non plus. Je crois que mon personnage préféré restera Domitienne, même si j’avoue aussi un faible pour Tonton.bazar_necessite

Le style est très français, dans le sens où je ne suis pas sûre que le mélange tout particulier de cynisme plutôt gentiment envoyé, d’argot qui fait un peu penser à du San Antonio mis au goût du  jour et d’absence quasi totale du politiquement correct soient vraiment très appréciés ailleurs que dans nos contrées. Eh bien tant pis, on dira que c’est un autre exemple de la fameuse exception culturelle…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s