Sagan 1954 d’ Anne Berest

Sagan 1954Ce livre, qui se lit comme une nouvelle, est une description de Françoise Sagan et de son milieu, juste avant la publication du premier roman de Sagan, Bonjour Tristesse. On connaît le succès tonitruant qui a suivi la parution de cette œuvre d’une jeune fille de 19 ans, sans aucun bagage littéraire. Mais avant cela, il y a simplement eu un auteur débutant et un éditeur chevronné.

Ce serait forcer le trait que de dire que j’ai pris autant de plaisir à lire Sagan 1954 que Bonjour Tristesse, mais je dois dire que ce livre fait partie de mes lectures non romanesques préférées du moment. J’ai aimé «Paris, 1954. Sagan bouscule le monde de l’édition ». J’ai aimé les éléments purement biographiques sur Sagan, j’ai appris des choses que je ne savais pas, mais je n’ai pas non plus été assommée par une biographie complète et hyper analytique. J’ai aimé la description de l’espèce d’affolement qui a suivi le succès phénoménal de Bonjour Tristesse. Et j’ai aimé avoir une excellente excuse pour relire ce qui est pour moi le roman d’adolescence par excellence, tout comme l’est Catcher In The Rye outre-Atlantique.

Et après m’être demandé si cela était vraiment utile, j’ai fini par aimer les incursions autobiographiques dans la narration, avec les interludes introspectifs de l’auteur sur son histoire d’amour qui finit mal. Ces intermèdes ne servent pas à grand chose, ce serait dommage de s’en priver quand même, tout cela est à la fois pertinent et pas, vrai et faux, sincère et affecté ; l’auteur devient ainsi au fil des pages un vrai personnage de Sagan…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s